Réflectométrie infrarouge dans le domaine de l’art

Les historiens de l’art, conservateurs de musées, authentificateurs et restaurateurs utilisent l’infrarouge à ondes courtes (SWIR) pour « voir » sous les couches sombres comme un vernis ou une peinture vieilli(e) ou pour détecter les premiers dessins au fusain, alternances, signatures et dates. Les longueurs d’ondes plus grandes pénètrent plus en profondeur car elles sont moins diffusées que la lumière réfléchie par les couleurs visibles. Les produits chimiques dans certains pigments de peinture et solvants peuvent également absorber des longueurs d’onde spécifiques, fournissant une empreinte spectrale qui aide à identifier si les matériaux sont appropriés pour la période à laquelle l’œuvre d’art a été créée. Le dessin sous-jacent, dans lequel l’artiste peut avoir tracé son plan pour la peinture, était généralement dessiné avec des matériaux sombres, absorbants à la plupart des longueurs d’onde et ainsi visibles pour la caméra SWIR. Grâce à l’étude des dessins sous-jacents révélés par les caméras infrarouges, les historiens peuvent étudier les techniques de l’artiste, voir l’évolution de son style ou l’utilisation d’une assistance, et identifier les fausses œuvres d’art.

L’utilisation de caméras avec une résolution pour détails fins mais également capables de capturer de grandes sections de l’œuvre est essentielle pour inspecter les œuvres d’art. L’objectif est choisi pour détecter la moindre petite fissure dans l’œuvre plus ancienne, tandis que l’installation d’imagerie déplace la caméra ou l’œuvre d’art pour pouvoir enregistrer les détails fins sur l’ensemble de l’œuvre. Ainsi, de nombreuses images seront assemblées dans une image de résolution exceptionnelle. Avec un éclairage uniforme, il est vital que la caméra offre une plage dynamique élevée et une grande linéarité pour garantir que les images adjacentes sont capturées de manière consistante et qu’elles sont parfaitement assemblées. Notre caméra 1280SciCam mégapixel est très sensible et peut fonctionner dans des conditions de faible luminosité lorsque l’œuvre peut être endommagée par une lumière excessive, tandis que notre caméra MVCam est petite et compacte, ce qui permet un balayage plus pratique lorsqu’elle est montée sur un trépied motorisé ou un portique, ou pour fournir une portabilité pratique lors du déplacement de l’installation d’imagerie d’une galerie à l’autre.

Nos caméras peuvent vous aider à « voir » sous la peinture pour étudier la touche du maître ou vérifier l’authenticité de l’œuvre.